"OK d'accord j'avoue... j'suis le pire des goujats... j'ai eu 3 plombes de retard et ma nana est enceinte de 7 mois et demi... j'ai fait mes yeux de cocker mais ça n'a pas suffi à calmer la bête qui fulmine en Mathilde (merde ! ... et si c'était le bébé cette furie qui a transformé ma toute douce en petit pois hystérique ?). L'est toute blanche, voire verdâtre tellement elle est en colère... "calme toi,t'es toute verte" que je lui dis piteusement... et voilà qu'elle fond en larmes et qu'elle baragouine que je n'écoute pas... je sais qu'elle doit me donner des tas de noms d'oiseaux et rabacher que je ne la comprends pas... fatigue... blablabla... le bébé ci... blablabla... le bébé ça... blablabla... j'ai fermé mes écoutilles et lui ramène du sopalin pour qu'elle se mouche à grands bruits... le top de la séduction une femme enceinte hein... ça larmoie dès qu'il y a de l'émotion (en période de Noël,je vous laisse imaginer !), ça se tache sans arrêt, ça demande à faire pipiiiiiiii tout le temps (vite, mais viiiiiite ça presse !!), ça a dû mal à marcher, à s'asseoir, à se lever... c'est fatigué tout le temps... normal que je me sauve à la moindre occasion... elle finit par me faire peur !! C'est plus Mathilde, c'est une mutante !!! Quand elle m'oblige à parler au bébé, j'ai envie de lui dire : "sors de ce corps, petite créature et rends moi ma gonzesse"... au lieu de ça, je dis "coucou bébé, c'est papa..." et je fais deux trois guilis qui la font glousser... "tu sens comme il réagit?" dit-elle avec émerveillement à moi qui ne le suis pas du tout... (un bidon qui fait des bosses, c'est étrange et puis c'est tout..).

- T'as pensé au pain au moins ?  me demande t'elle en séchant ses yeux de Panda (ne surtout pas lui dire que son klôl a coulé sinon c'est reparti pour un tour...).
- ouais mais y'avait plus que ça... Et je lui tends un sachet de pain complet tout ratatiné... "mais t'inquiète hein, ça ira... on a du brioché pour toaster et puis des biscottes au cas où..."
Elle hausse les épaules :  "tu te figures que TES parents vont aimé dîner à la biscotte ? Les miens, encore, risquent de trouver ça drôle mais les tiens!!! J'appelle maman pour qu'elle en ramène... et sinon, t'as fait quoi tout ce temps ??"

Là, deux solutions... ou je dis la vérité et je foire la soirée du réveillon... ou je mens comme un arracheur de dents...
Bah je mens, forcément.

- J'ai cherché  ET TROUVE tes cadeaux... je réponds l'air de rien en fixant un point à l'horizon... (surtout se concentrer pour ne rien laisser paraître de l'embarras qui me gagne...)

- Z'ont intérêt d'être exceptionnels ! minaude t'elle en s'approchant de moi pour m'ébourriffer la tignasse ! Allez bouge toi maintenant.. faut que tu mettes le couvert et les bulles au frais...

Ouf, l'orage est passé... je m'en tire à bon compte cette fois... si elle savait que j'ai passé 2 heures au troquet avec Fred et Alix, elle m'étranglerait !!! Reste que ses cadeaux n'ont rien "d'exceptionnels"... la semaine dernière au supermarché, j'ai acheté le Laurence Pernoud (je me demande si elle ne l'a pas déjà..) et un ensemble de sous vêtements en dentelle anglaise (sais même pas si elle va rentrer dedans !).. le tout sur les conseils d'Alix qui a déjà eu la(mal)chance d'être père.. fait rien pour me réconforter celui-là !! A croire que la femme qu'on a aimé ne redevient jamais la même après avoir eu un bébé... et que le mouflet fait rien qu'à nous emmerder pendant au moins 6 mois... au moins ! Le sien à Alix vient d'avoir 5 mois... il l'appelle "le Troll", dit qu'il bave tout le temps et que ses couches sentent de plus en plus mauvais... quant à Isa sa nana, elle continue d'être raide dingue de ce tube digestif qui l'accapare jour et nuit... "y'en a plus que pour lui" balance Alix en secouant la tête... fait peine à voir mon pote des fois...

- Dis, tu rêves ? C'est pas le moment hein... tu m'aides à préparer le chapon ? Tu feras les toasts aussi ?? J'suis limite écoeurée par toutes ces odeurs, moi.. ce repas ne me fait même pas envie !
Tu m'étonnes mignonne... déjà que c'est ceinture côté foie gras (trop gras), saumon (la toxo voyons !), huîtres (tu veux ma mort ou quoi ?) et dinde farcie (oh noooon, rien que de penser à la farce, j'ai envie de vomir !), il faut en plus que je me réjouisse de manger une volaille qui ressemble à un basique poulet - mais en plus gros ! - avec des haricots verts (trop lourd les patates)...  des canapés beurre radis (!) et des légumes crus à la sauce blanche (du céleri, beurk ! Et du fenouil re beurk !!!). Je m'en souviendrais de ce repas de fête !!! C'est comme si j'étais au régime sec... j'espère que le dessert amené par mes beaux parents sera plus à la hauteur sinon, je n'aurai plus qu'à bouffer la nappe !

Un bruit de vaisselle cassé dans la cuisine... je m'attends à des larmes mais non... plutôt un cri d'au secours !!!!
-"Manuuuuuuu !!!! Viiiiieeeeeeeens !!!"
Là mon gars, c'est une urgence, t'as intérêt à rappliquer dare dare... dans la kitchenette, Mathilde se tient le ventre.. l'est toute ramassée sur elle-même... et trempée au niveau des pieds... c'est dégueu, je trouve.

- J'ai cassé le plat de ta grand mère elle dit.
- ah...
- et je crois que je viens de perdre les eaux...
- ah...

Et, oh noooon,  elle fond en larmes... panique... là je panique... je sais pas ce qui me panique, mais je panique... je m'approche tout précautionneux et je dis tout bas... "on fait quoi maintenant ?"
Elle aboie : "On fait quoi crétin !!! On va avoir un bébé, tu le savais pas ????"

Re larmes.. put........ !!! Un bébé... si vite ? J'ai même pas eu le temps de m'habituer que la chose arrive déjà ? Suis pas prêt moi... c'est quoi être père d'abord ? J'en sais fichtre rien ! Je ne sais plus rien !!!

- Bon... viens t'allonger que je lui suggère... si ça se trouve, c'est juste une fausse alerte ! Faut pas s'alarmer... (méthode coué ôôô méthodé couééééé !!)
- Je te dis qu'il arriiiiiiiiive !!! J'voulais pas t'en parler mais j'ai perdu le bouchon muqueux il y a 5 jours... je savais que le bébé pouvait venir depuis ça....
Elle renifle, penaude...
Le bouchon quoi ? C'est quoi ce truc ? Ma femme avait un bouchon qui retenait le bébé ? J'y comprends que dalle !! Elle a l'air fin avec son secret éventé tout pourri... si elle était pas enceinte de moi, je lui en voudrais à mort !

- Faut que j'aille me changer... téléphone à la maternité toi...
- A
h... et j'dis quoi ?
- J
oyeux Noël pour commencer...
J'admire ma femme... elle a toujours le mot qu'il faut dans les pires situations... même si ça m'aide pas beaucoup !

Tandis que je cherche désespérement le numéro de la mat' dans le torchon qui nous sert de carnet d'adresses (future bonne idée de cadeau ça, à retenir...), j'entends hurler :
- Aaaaaaaaaaaaarrrrrrgh.....
J
e me précipite dans la chambre... Mathilde est allongée sur notre lit... les jambes à l'air, le collant tout ratatiné à ses pieds... elle est blême...
- Je viens d'avoir une contraction... c'est horrible !!! J'veux la péridurale en arrivant là bas...

"Souvent femme varie" me sussure une petite voix dans la tête... car je me souviens des beaux discours de madame la fanfaronne qui prétendait accoucher naturellement, sans avoir recours à toute cette science qui déjoue mère Nature...

Re larmes....
- Meeeeeerde, c'est Noël, c'est pas juste... j'veux pas qu'il sorte maintenant ce gamin... mais pourquoi il a fallu que je tombe enceinte au printemps moi !!! Elle hoquète...
(Euh ma chérie... si je te rapellais ce fameux printemps et ce week end de folie qui en a fait partie, tu serais encore toute émoustillée...). J'ose pas lui répondre... je lui tiens la main et je soupire...
- T
'as eu la mater ?
- B
ah non, comme t'as crié, j'ai raccroché !!
- P
asse moi le téléphone dit-elle d'une voix si peu aimable que je pense au divorce... et donne moi ma salopette, faut que je m'habille... on va devoir y aller...

Je vous passe les détails de l'habillage, du coup de fil à la maternité aux questions très techniques... de la valisette du bébé  dans laquelle on rajoute et encore une layette, et encore des chaussons, et encore un bonnet (notre enfant portera un bonnet différent chaque jour, et toc !), des beaux parents qui arrivent juste à ce moment là et de la reine mère qui s'affole en voyant "son bébé" avoir une contraction... de la sortie dans l'escalier qui résonne des cris de ma belle (ceux de douleurs et ceux d'énervement)...
Vers 20h donc, on a laissé mes beaux parents à la maison et demandé à ce qu'ils dînent sans nous ("sortez bien la bouteille du frigo hein et puis la volaille du four !!") en compagnie de mes parents quand ils arriveraient avec interdiction formelle de nous rejoindre à l'hopital... car c'était NOTRE moment..

Tu parles... si on pouvait s'en passer de ce moment !!! Les pires heures d'attente de ma vie... Mathilde qui hurle de plus en plus souvent... qui a soif, qui a chaud, qui veut marcher, qui veut vomir, qui veut pleurer, qui crie qu'elle a maaaaaaal comme si j'y pouvais quelque chose... de temps en temps, une jolie rouquine en blouse blanche vient voir ce qui se passe dans la chambre où nous sommes installés... elle ne semble pas du tout tracassée par ma femme qui du désagréable devient franchement mauvaise... surtout quand elle constate que je ne mate pas seulement les yeux en amande de la sage femme...
- Tu veux que je t'aide sale pervers !!
J'ai envie de fumer une clope, sauf que j'ai arrêté il y a 6 mois... si j'en allume une... l'enfant sera orphelin de père.. Mathilde va m'assassiner...
- J
e vais boire un café ... tu veux quelque chose ?
- C
'est ça, casse toi répond-elle perfide..

Je file, la tête basse... pauvre homme je suis ! Coup de fil à la maison... "non, le bébé n'est pas encore arrivé... oui, les contractions sont de plus en plus rapprochées... elle est à presque 8... c'est ça... oui, elle a mal... oui, ça va quand même (pieu mensonge...)... oui, buvez à notre santé (oh oh oh, mon bébé à vendre pour un verre !!)".

Quand je rapplique dans la chambe une demi-heure plus tard, Mathilde n'est plus là... disparue, envolée... à mon tour de crier... je hurle dans les couloirs.... "Mathiiiiiiiilde, bordel, Mathiiiiiiiiilde !!". Il est 22h47... je viens de perdre ma femme et j'en ferai presque dans mon pantalon.

Jolie rouquine arrive en courant. "Calmez vous Monsieur, on l'a emmenée en salle de travail.. le bébé va bientôt sortir, venez..."
Suis plus du tout sûr d'y aller là.. même accompagné d'une aussi belle nana pour me soutenir... j'ai mal au ventre moi aussi. Ca existe les contractions chez l'homme ?

Dans la pièce, il fait froid... Mathilde est rouge, dégoulinante de sueur... elle a du mal à soulever sa tête... j'ai enfilé une sorte de combinaison de cosmonaute qui doit me donner l'air ridicule mais tout le monde s'en fout. On m'explique que c'est trop tard pour la péridurale... que Madame est bien courageuse, que le bébé va bien...

- C'est une fille ou un garçon ?
"
C'est une surprise" que je réponds d'une voix blanche... et je me souviens de la terrible dispute qui a éclaté quelques semaines après l'annonce du bébé...  je savais qu'on pouvait demander à l'écho si c'était une fille ou un garçon... Mathilde ne voulait pas savoir.. moi oui... elle a eu le dernier mot finalement...

23h15...

- Vous allez l'appeler comment ?
Mathilde n'est plus en état de répondre... j'ai envie de castagner le toubib qui répète toutes les trente secondes que "c'est bien fini... courage... encore un effort..." Elle ferme les yeux... elle tremble et sa main moite ne lâche pas mes doigts... enfin ce qu'il en reste... je savais pas qu'elle était si costaud quand elle veut !

- Alors si c'est une fille ?
J
e sais pas... je sais plus... "Marie peut être"... je crois faire de l'humour...

- Et un garçon ?

- Bah   Jésus !!!

Mathilde éclate de rire... que ça fait du bien de l'entendre rire bon sang... mais oui bien sûr que je plaisante... Jésus !  Non mais vous imaginez !!

23h59... Mathilde pousse et pousse et pousse encore... et là... stooooooooop, il faut qu'elle arrête d'un coup.... "ne poussez plus, ne poussez plus" assène Monsieur le grand con de Toubib... comment ça, il faudrait savoir ce que vous voulez !!! Mathilde, ma princesse est à bout de force... "je sens qu'il arrive" dit-elle en sanglotant...
Pour une fois, moi aussi je pleure... ma femme,  c'est wonderwoman.

Minuit 7

Un cri... celui de Mathilde. Un pleur... celui d'un bébé... du silence... des larmes... de la joie... du sang, un peu... une espèce de chose joufflue, moitié blanche, moitié rose... avec des cheveux noirs... des yeux qui s'ouvrent... une bouche qui gueule... des pieds qui se recroquevillent... et une paire de coucougnettes, énormes et rouges... impressionnant !

- Je te présente Arthur dit Mathilde d'une voix redevenue douce... Je l'embrasse elle, puis lui... je suis papa... je ne sens rien... hormis mon coeur qui bat la chamade... c'est mon fils, là devant moi... Et c'est comme si j'étais heureux pour la première fois...

***

Je referme le journal... j'ai forcément la larme à l'oeil et Mathilde me regarde en coin, contente d'elle je crois... en face de moi, Arthur...
Il a 30 ans aujourd'hui, ce grand couillon qui me ressemble comme deux gouttes d'eau au même âge... devant le sapin, il taquine sa soeur qui n'a rien trouvé de mieux que de se faire tatouer... (27 ans et elle se comporte encore comme une ado !). A côté de lui, Eva sa compagne, enceinte jusqu'aux yeux... la petite est prévue pour janvier ("mais on ne sait jamais !" assure Arthur l'air satisfait !!).
Mathilde sourit et je souris à son sourire... comme cadeau cette année, entre mon nouvel agenda, une place de concert et des chocolats, il y avait ce vieux journal oublié, bien protégé dans un carton à chapeau... gardé toutes ces années par ma douce , ma fidèle, ma mie, ma femme tant aimée... journal du temps où j'étais un jeune con qui ne savait pas encore toute la chance qu'il avait. Depuis, je le sais...

Joyeux Noël...

joyeux_noel