Ce n’est pas vraiment un matin chagrin mais pas celui de l’effervescence non plus… dur de sortir du lit encore tout ensommeillé, le p’tit dej’ traîne en longueur, pas facile de s’habiller comme un grand … les parents s’impatientent, œil sur la montre… on ne va tout de même pas arriver en retard dès le jour de la rentrée !!

Sur place, pas de place, évidemment… les voitures mal garées gênent la circulation… on râle sur le manque de civisme… y’en a certains qui devraient y retourner à l’école, tiens ! Bien sûr, il faut se parquer à perpét’… on maudit ses talons…

Dans la cour, un agglutinement de parents surprotecteurs d’enfants collés à eux… des enfants pas tous très fiers d’ailleurs… le cartable semble déjà peser une tonne… y’a tant d’appréhension dedans ! L’a l’air sympa la maîtresse ou pas ? Oh une nouvelle !! On attend son nom, on tend l’oreille… faut déjà bien écouter !

Les parents encouragent, rassurent et réconfortent. Câlinent discrètement. Tentent de jauger à vue d’œil le, la futur(e) enseignant(e) de leur rejeton. Et puis les minots s’en vont par grappe… les fiers se tapent la pogne avec des codes de gangster… les filles sautillent, les timides se cachent, les anxieux tentent de retenir leurs larmes… dernier regard sur papa, maman ou les deux… avec le léger sourire de l’écolier qui se résigne…

Pas facile l’entrée en CE1. On a beau être un bon élève, on craint toujours de se tromper, de ne plus savoir, d’oublier sa colle, de se faire fâcher…  Heureusement, y’a le meilleur copain qui soutient…  qui se mettra « à côté » ; au moins la première journée. Après, on verra… mais vivement la récré !

Pas simple non plus la Moyenne Section… dans une nouvelle classe presque sans les copains ! Pis, faut laisser le doudou au porte manteau et apprivoiser une nouvelle maîtresse alors qu’on aimait tellement la première ! Dire vite au revoir à papa maman sans pleurer et penser qu’on les reverra bientôt, dans même pas un dodo ! Vivement hein… vivement !!

Quand faut y aller...

Ca traîne un peu les pieds...

ecolier